Seitai-dō

seitaiLes stages de Seitai-dō ont pour objectif de permettre de découvrir ou d’approfondir la richesse de l’enseignement de Maître Haruchika Noguchi tel que nous l’a transmis Itsuo Tsuda.

Il ne s’agit pas de diffuser un enseignement théorique, voire idéologique sur le Seitai, mais de l’aborder dans sa façon d’envisager la vie quotidienne.

C’est pourquoi les conférences et les démonstrations porteront sur de nombreux aspects, comme les différentes façons d’aborder Yuki (faire passer le ki) tant comme exercice séparé, que dans le Mouvement régénérateur mutuel, et évidement dans la vie de tous les jours. L’art du bain chaud, les Taiheki, la grossesse, l’art de bien naître et le soin au bébé pendant les premières années, l’éducation, sa richesse et ses difficultés, le rapport à la maladie etc. Tous ces sujets étant abordés dans l’optique de normaliser le terrain de l’individu, ou de conserver un terrain normal dans le cas des enfants. Retrouver la sensibilité perdue ou émoussée, réactiver les capacités vitales.

Mais aussi mieux comprendre comment mettre le volontaire au service de l’involontaire, accepter que le travail de normalisation se fasse petit à petit, et non pas voir la pratique du Mouvement comme une bouée de secours en cas de détresse.

Si la pratique du Mouvement régénérateur (Katsugen undō) reste la base de mon enseignement pendant les stages, j’ai toujours privilégié une vision plus globale, qui à mon avis correspond mieux aux besoins des individus. La pratique du mouvement involontaire grâce à l’activation du système moteur extra-pyramidal devient le minimum et on peut alors envisager le Seitai comme une voie (Dō ).

Régis Soavi